j63em42rfzt6kbc6t53e&down=async" async>
Solitaire 2 | Jeux de cartes avec Jeuxclic.com
Jeux divers avec Jeuxclic.com
Tweet #LoveTwitter

 

Images 36     

 img_20170303_191231Photo published for Michel N'youngou Christophe

Visit the post for more: MICHEL N'YOUNGOU CHRISTOPHE, Achetez 1 livre pour offrir!

Livres et Intelligence mi/n/ch

MICHEL N'YOUNGOU CHRISTOPHE    http://michelnchristophe.com

Légifrance

    Jurisprudence

 

   Loto Keno etc..
   Météo

Elle est pas belle la vie des élus (271.47 Ko)


Accueil
 
 

christo-renn (@ChristoRenn) | Twitter

https://twitter.com/ChristoRenn

 

   Humour

  
   Légifrance,Textes et lois
  
    Loto
    Keno

 
 
 
Images 36
 

BALLON D'OR: FBI CONTRE FIFA

Mais qui est Michael Garcia, l’homme qui met le feu à la FIFA


Inconnu il y a encore quelques heures, Michael Garcia s’est offert une réputation mondiale en l’espace d’une demi-journée. Chargé d’enquêter sur la désignation des Coupes du monde 2018 et 2022, cet homme intègre et tenace détient une bombe de 400 pages qui pourrait faire exploser la FIFA de l’intérieur.

Mais qui est vraiment cet incorruptible américain ?


Un New Yorkais de 53 ans marié à un agent du FBI


C’est un juriste américain réputé outre-Atlantique, aujourd’hui âgé de 53 ans. Il est issu d’une famille pauvre d’origine hispanique, basée à New York. Sa femme est agent du FBI et le couple a trois enfants.

D'une manière générale, il pourchassera à travers le monde tous les auteurs d’attentats anti-américains identifiés. Il est par ailleurs nommé président d’Interpol Amérique latine

Le second volet de sa carrière sera essentiellement axé sur la lutte contre la criminalité financière.


Après avoir postulé à la direction du FBI et en avoir été écarté par Barack Obama himself car jugé trop proche de l’administration Bush, Garcia décide en juin 2012 de tout plaquer et de devenir chef de la commission d’éthique de la FIFA.

Une entité fraîchement créée pour tenter de faire toute la lumière sur les accusations de corruption qui pèsent sur la FIFA dans la nomination de la Russie et du Qatar à l’organisation des Coupes du monde 2018 et 2022.

Il est nommé par la FIFA président de la chambre d'instruction de son comité d'éthique.

Une nomination dont la FIFA doit aujourd’hui se mordre les doigts !...

POURQUOI ?



Selon la presse américaine, le FBI pourrait inquiéter la FIFA pour des faits présumés de corruption grâce à la collaboration de Chuck Blazer. Une ex-grande figure de la FIFA inquiétée pour des millions de dollars de taxes impayées à la suite de détournements, dont le New York Daily News a raconté l’histoire « hollywoodienne » au début du mois de novembre.  


En 1990, le New-Yorkais Chuck Blazer devient secrétaire général de la CONCACAF, qui regroupe les fédérations nord-américaines, centre-américaines et caribéennes, après l’accession à la présidence de son ami, le Trinidadien Jack Warner.

Après avoir supervisé le Mondial 1994 aux Etats-Unis, où la France avait été éliminée par le but de Kostadinov, le Bulgare, à la dernière seconde de jeu, le brillant journaliste dcd, parlant de Bernard Lama le gardien : ah ces enfants des îles, pour Bernard, Guyanais d'origine, Il entre en 1996 au comité exécutif de la FIFA, l’organe qui choisit notamment les pays hôtes des Coupes du monde (dont celles de 2018 et 2022, en 2010).

Chuck Blazer quitte ses fonctions à la COlNCACAF en 2011 et celles à la FIFA en 2013, à cause des accusations de corruption contre Jack Warner, dont il était le bras droit.

Chuck Blazer aurait détourné plusieurs dizaines de millions de dollars, via notamment des commissions et des montages avec des sociétés lui appartenant, au cours de ses deux décennies d’administrateur de haut rang du footbal.

Et la CONCACAF a souvent été mise à contribution pour offrir à son secrétaire général le style de vie qu’il souhaitait. BLING BLING.

Son idole ? Joao Havelange, l’ancien président de la FIFA soupçonné de corruption. Lui aussi, c'est d'un naturel la corruption, il revient toujours au galop. « un symbole majestueux de l'élégance dans notre sport » selon ses propres mots sur le site de la Fédération internationale.

Le football protège bien ses fils de pub et d'argent. Mieux qu'une immunité présidentielle.

Le moment où le FBI l’a retourné

Un restaurant de Manhattan, un soir de novembre 2011, . Deux agents fédéraux, vont à sa rencontre. Leur message est clair : « Soit vous sortez d’ici avec des menottes, soit vous coopérez »

Avec comme moyen de pression sur ce personnage clé du sport américain, une dizaine d’années de taxes impayées. Chuck Blazer accepte et se transforme en ‘‘indic’’.

Ses contacts avec une quarantaine de hautes personnalités du football mondial, dont Sepp Blatter, sont surveillés, mis sur écoutes, selon le New York Daily News.

Et surtout, l’Américain donne des rendez-vous à Londres en 2012, en marge des Jeux Olympiques, à l’hôtel cinq étoiles où il réside. Le chef de la candidature russe pour l’attribution de la Coupe du monde 2018, le secrétaire du président du comité d’organisation du Mondial russe, le président (russe) de la Fédération internationale d’escrime, le chef de la candidature australienne pour 2022, le conseiller hongrois de Sepp Blatter…

Ils ont répondu à l’invitation.

L’ex-champion en détournement ou abus de biens sociaux travaille désormais pour le FBI et utilise un porte-clés avec un microphone intégré.

Tout ce qu'ils diront, sera retenu contre eux. Allez savoir s'ils sont soûls.

Les conversations sont enregistrées. Elles font partie des pièces dont dispose le FBI.

Chuck Blazer a été contraint de démissionner de toutes ses fonctions dans le football à cause des affaires Warner et bin Hammam.

Le Trinidadien l’entraîne dans sa chute, l’accusant de complicité de fraude et de corruption. En parallèle, et a priori sans avoir de contact avec Chuck Blazer, Michael Garcia débarque à la FIFA pour tenter de faire la lumière sur l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar.

C'est un demi FBI.

Chuck Blazer se bat dans le même temps contre un cancer. Un homme de 69 ans, malade, qui assiste de la loin à la poursuite du travail des fédéraux, avec des requêtes envoyées notamment à Zürich… au siège de la FIFA.  


La Fédération anglaise de football, par la voix de son président, a demandé ce lundi à la FIFA d’engager une action pour assurer la publication complète du rapport de Michael Garcia sur l’attribution de la Coupe du monde 2018 à la Russie et de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

La FIFA s’est récemment appuyée sur ce rapport pour blanchir les deux pays-hôtes soupçonnés de corruption. Michael Garcia lui-même a évoqué une présentation « erronée et incomplète » de son enquête par la FIFA, qui a refusé qu’elle soit publiée afin de ne pas compromettre la confidentialité des témoignages .

Des traces ont été relevées, peut-être d'urine mais sont légères. Les compensations sont odorantes et conséquentes. Il n'y a donc pas lieu de revenir sur la loi des procédures, elles sont fermes et définitives, et les cadeaux reçus ne peuvent être rendus.

La FIFA, C'est quoi ?, c'est qui ? Elle n'est pas dans le monde du cyclisme ? Lance Armstrong, qui a marché sur la vérité, aurait souhaité bénéficier de la confidentialité des témoins. ?

Ce qui permettait de blanchir son vélo.

La FIFA lave très blanc, et en suisse, la laverie travaille plus, pour blanchir plus.


la FIFA a rejeté les accusations de corruption pour les Coupes du monde 2018 en Russie et 2022 au Qatar.

Selon CNN, le FBI enquête depuis trois ans sur des faits présumés de corruption, notamment pour le processus d’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. Les agents américains pourraient demander à avoir accès au rapport de Michael Garcia, l’ex-procureur fédéral de New York, qui préside la commission d’éthique de la FIFA et a dénoncé « de nombreuses présentations incomplètes et erronées » de la part de la FIFA.

Le FBI aurait de hauts responsables de la FIFA dans son viseur, grâce notamment aux documents et enregistrements transmis par l'ancien officiel de la FIFA. 


Les Mondiaux 2018 et 2022 n’en finissent plus de faire jaser. Et alors que la Coupe du monde au Qatar semblait focaliser toutes les critiques, le Sunday Times a publié ce dimanche une enquête approfondie sur des soupçons de corruption pour l’attribution des deux compétitions.

Selon le journal, Michel Platini, le président de l’UEFA, aurait notamment reçu un tableau de grande valeur, a priori une œuvre de Pablo Picasso, pour orienter son vote vers la Russie. Un footballeur amateur d'art, cela mérite d'être signalé.

Un tableau par ici, un déjeuner à l'Élysée par là, avec le gardien des institutions, des personnalités intéressées, et de bonnes bouteilles d'eau claire ;

Enfin, son fils avocat a reçu le Qatar pour patron. C'est parce que, c'est un bon avocat, disait Platini. Félicitations à la famille.

Mais Platini n'est pas le seul dans le viseur. La Fédération anglaise, qui portait la candidature de l'Angleterre pour 2018, aurait en sa possession un épais dossier concernant un lobbying trop intensif venu de la délégation russe et de la délégation qatarie.

Et M. Sepp Blatter ? Il n'était pas au courant ?Comme tout bon président qui se respecte. Wait and see, le FBI, ce n'est pas en France, le procureur Garcia n'est pas sergent, ni Zorro ? Mais le shérif de Wall Street, et prochainement le sifflet d'or de la FIFA.

Affaires de biens mal acquis, et conditions de travail des ouvriers dans les stades de la coupe du monde, cheval de bataille de la fédération de football allemande.

Les choses avancent.

Travail de suicides ! 

La FIFA porte plainte contre certains de ses membres


Sepp Blatter, le président de la FIFA, a déposé une plainte auprès du Ministère public de la Confédération helvétique suite à la lecture du rapport Garcia concernant l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 en Russie et au Qatar.

La pression du ballon commence à découdre, même en Suisse avec un ballon rond.

Alors que la FIFA refuse de publier le rapport Garcia suite aux soupçons de corruption concernant l’attribution de la Coupe du Monde en Russie en 2018 et au Qatar en 2022, l’instance dirigeante du football mondial va néanmoins porter plainte contre certains de ses membres. Elle jouait la défense 1-9-1, elle change de tactique et passe à l'attaque fermée.

La suisse est un pays neutre et selon certains, ne lave pas plus blanc que blanc. En temps de guerre, en temps de paix, la Suisse reste un paradis. Mais le blanc se décolore, avec les frappes américaines et autres, ça paye.

La justice ne va pas publier le rapport ? Violation du secret de l'instruction, si ça existe ? Quel secret ? De polichinelle ! L'argent coule à flots, le Qatar déborde de richesses, et tout serait mince, limité, sans conséquence, exécuté en toute transparence ? Un tel processus était ridicule, et ne pouvait se contenter des lignes internes du terrain. Il fallait l'explosion, et plus ça traîne, plus tard, plus triste.

Certains patrons, ont bien développé la corruption, et elle n'a jamais si bien fonctionné que maintenant.

Marseille est dans la tourmente, inquiétée et en garde à vue, conjointement avec la ligue 2 en France.

Les soupçons semblent notamment peser sur des transferts internationaux de patrimoine avec comme point de contact la Suisse, ce qui nécessitera une clarification de la part des autorités judiciaires suisses. Incorrigible les Suisses !

Les Américains attendent la Suisse dans le virage. Ils en prendront bien encore de leur banque, et en cas d'annulation des lieux de jeu pour les coupes? Dur dur.

Plus les chefs augmentent les masses d'argent, dans le foot, plus la corruption gagne, et plus le jeu lui-même descend, et le nombre de spectateurs pour l'ennui, augmente.

Les rapports de Michael Garcia et Cornel Borbély seront mis à la disposition du Ministère public de la Confédération par Hans-Joachim Eckert.

À l’inverse des organes de la FIFA, les organes juridictionnels étatiques ont la possibilité de mener des enquêtes à l’aide de mesures coercitives d’ordre pénal. Contre leurs collègues et leurs chefs ?

L'Europe n'a rien vu ? C'est encore le juge américain qui fait le boulot. Si les affaires doivent être traitées par une sorte de cour de justice de la Rep, mieux vaut ne pas aller plus loin.

Communiqué de Sepp Blatter
J’ai déposé une plainte pénale sur recommandation du juge Eckert. Je ne suis moi-même pas en mesure de juger quelque procédure illicite que ce soit.

Je ne suis pas juriste. Le rapport d’instruction ne m’était pas non plus destiné et je ne l’ai jamais vu.

Mais étant donné la recommandation du juge Eckert, il était de mon devoir, en tant que président de la FIFA, de déposer plainte.

Le parapluie du président est large, et grand ouvert. Voilà à quoi on s'expose, à se laisser vieillir aux affaires, triste fin, et début de calvaire. Confiance inégalée totalement désintéressée, yeux de cire.

Les organes internes de la FIFA ont fait tout ce qu’ils pouvaient avec les moyens à leur disposition et continuent de faire leur travail. Désormais, la lumière va être faite sur ce dossier depuis une perspective extérieure étatique. Cela prouve que la FIFA ne refuse pas la transparence.

Le président n'a jamais vu une coupure de lumière dans un stade ? C'est triste.

Elle refuse simplement de produire le rapport, une sorte de transparence sous scellée, c'est pas plus malin, mais c'est plus prudent.

Chacun a le temps de préserver ses arrières, et de préparer sa défense.

Fifa: publier le rapport Garcia "très délicat" juridiquement


octobre 2014

Le football est un jeu d'association, où le monde trouve son compte. L'intelligence, la technique, la discipline, les blonds aux yeux bleus, ce qui rappelle... les gens du nord, bienvenue aux choix...

Même les Africains trouvent leur compte. Achetés pas chers, sans trafic d'immigration illégal grassement payé, et rapidement chouchoutés et argentés, malgré les bananes, les ligues, les journalistes, ah ces enfants des îles ! Amateurs des plus grosses voitures de luxe, et de plus de cinéma. Mais le mélange des cultures, c'est une richesse, tant qu'il ne s'agit pas de tuer le jeu artistique venu d'ailleurs, et le formate en une technique identique, paeille, monotone, ennuyeuse, pour gagner et gagner plus.

L'argent et la technique ultra-sophistiquée, ont descendu le foot brésilien, un football handicapé de miséreux, honteux !

Le foot préfère les « olé », les cris, mais pas trop l'écrit, car les écrits restent, ce qui peut être compromettant, pour les années à venir.

La publication intégrahambre de jugement de la commission d'éthique, n'a pas été publié.

Le président de la Fifa : Sepp Blatter a déjà expliqué qu'une publication pourrait compromettre la confidentialité des témoignages.

Président à « longtemps », il est précieux, sur la qualité des témoignages, et il craint  que la connaissance  du fameux rapport Garcia sur l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 mettrait la Fifa "dans une situation juridique très délicate", a expliqué vendredi cette dernière instance.


"Publier le rapport d’enquête dans son intégralité mettrait la commission d’éthique de la Fifa, et la Fifa dans son ensemble, dans une situation juridique très délicate", estime le président de la chambre de jugement de la Commission d’éthique dans un entretien publié sur le site de la Fifa.

Le rapport, remis par Michael Garcia, ancien procureur fédéral américain, à la cour les sources dont les identités pourraient dés demain, se retrouver sur la place publique.

De vrais journalistes, dans le respect des lois, et hors politique, ce qui n'en fait donc pas une affaire d'Etat.


Selon M. X,

"C’est à mon vice-président et à moi-même d’établir quelle doit être cette forme appropriée, de clarifier si cela doit être fait par le biais d’une prise de position concernant le rapport d’enquête ou si certaines parties du rapport d’enquête doivent être publiées de manière anonyme.

Une combinaison de ces options pourrait être envisagée", ajoute-t-il.

M. X confirme également qu'il publiera au plus tard mi-novembre une "prise de position" sur le rapport Garcia.

La Russie et le Qatar ont respectivement remporté l'organisation des Mondiaux 2018 et 2022 après un processus d'attribution assombri par des allégations de corruption.

Les Mondiaux à la Russie et au Qatar: pas remis en cause

L’attribution des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar n’a pas lieu d’être remise en cause malgré des éléments douteux, «de portée très limitée», a estimé jeudi la principale autorité éthique de la Fifa à la lumière du «rapport Garcia» sur les soupçons de corruption autour de ces deux Coupes du monde.

L'été reste en hiver..Mais l'homme est intelligent, et sait s'adapter à toutes les situations. 2020, plus ou moins, sera un peu plus vieux, et il est dangereux de se laisser vieillir aux affaires, surtout quand l'argent coule à flots. Attention au naufrage.


Il n’y a pas lieu «de se repencher sur le processus d’attribution» des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar «et encore moins de le rouvrir», a plaidé le président de la chambre de jugement de la commission d’éthique de la Fifa.

Tout le monde est d'accord, à trop se penche, on risque de chuter, et se repencher, augmente les risques de rechute. La boite de Pandore ne doit pas être ouverte. De plus, ce n'est pas pour deux ou trois grains de sable, que toute la plage, de sable fin va être déménagée.

Pouvait-on annuler ? Il faut voir Eco-mov, spécialiste de contrats sophistiqués, du tout normal, et finalement de l'annulation, pour détravailler et bien gagner. Si les faits n'atteignent pas les buts, pourquoi pénaliser ? Mais s'ils sont de longue portée, l'objectif peut être touché. Les conditions de cultures libérales du Qatar, devraient permettre le grande fête multi-pluri, dans un climat calme et détendu, les Brésiliens ne sont pas venus semer le trouble, ce n'est pas l'EIIL qui viendra la ramener.

Et puis pourquoi pénaliser Poutine ? Déjà, les sanctions pleuvent sur lui, et penser qu'après le monde politique et ses enfants de tous pays, ne l'aiment pas, voilà venir le monde du football, qui l'humilie. Il va avoir froid au cœur, et vouloir conte-attaquer et marquer le but de la victoire.

Faire et défaire, c'est du boulot, mais dans ce cas, c'est le suicide. Assumer la mort lente, semble mieux. HERCULE, aides nous.

D'ailleurs, les Américains sont là et tout s'arrangera avec le temps, un temps très limité. Les islamistes porteront confirmation.

Il a toutefois admis que l’enquête met en évidence «certains faits», «de portée très limitée», «susceptibles de porter atteinte à l’intégrité du processus».

Heureusement que les sanctions sont loin de la tour, et qu'on n'y voit rien, mais c'est beau dans une affaire du siècle, avec des masses d'argent mis sur le tapis et sur le gazon, le RYAL QATARI, circule en toute transparence active et prévisionnelle.

LA FRANCE

Ligue 1 et Ligue 2: 200 millions d'euros de déficit

Vendredi 03 octobre 2014

Les quarante clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 de football, en france, accusaient un déficit de 200 millions d'euros à la fin de la saison dernière, selon L'Equipe
"Les pertes brutes cumulées des 40 clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont culminé, en fin de saison dernière, à 200 millions d'euros", affirme le quotidien sportif.

Arrondi à un ordre de grandeur?


"C'est ce qui ressort des analyses menées par la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), remises, il y a quelques jours aux dirigeants du football français", précise L'Equipe.
Le journal indique que "dans les semaines qui viennent, ce chiffre catastrophique sera sans doute revu légèrement à la baisse s'il y a des abandons de créances de certains actionnaires ou d'éventuels apports en capital."

Déjà, vu l'Etat français,  Valls à un seul temps, aime l'entreprise, et Sapin aussi, de plus, la finance, c'est son amie, les traders aussi, sauf Kerviel, abandonne ses créances à 75% , sur des têtes pas vides aux comptes pleins. « Ne me fais pas les poches ».


Mais assure le quotidien, ce chiffre "restera forcément très négatif. Et en sévère recul par rapport à celui de la saison précédente, lorsque les clubs pros avaient perdu +seulement+ 39 millions d'euros."Il était là? Et il n'a pas signalé le glissement du tonneau, dans le puits?

L'Etat et les grandes villes peuvent subventionner ce sport avec un sansfooton. Maintenant , il faut payer davantage les joueurs, puisque les entreprises de foot, peuvent dormir tranquille s'agissant de la taxe sur les salaires à75%. La récréation a repris, la farce couillonneuse est passée loin des buts, et la grève dans ce milieu magique n'a plus raison d'être. La taxe sera renvoyée aux croyants, dans un taxi pour alpages.

Dans les autre championnats, il n'y a peut-être pas de déficits, d'ailleurs on peut trouver par ici ni dette, ni déficit, ni chômage, et par là, ni fraudes, ni poursuites pénales.

Tant que le compte est bon, et que tout le monde est au courant, ça ira. Et quand la justice confirme, parfois, elle infirme, les tirs commencent ou l'omerta d'ailleurs.

S'il baisse, les actionnaires et les capitaux privilégient les jeux de foot, et ne vont pas s'évader des grilles. Car certaines ne jouent plus perso, jeu collectif en attaque et circulation des volées.

Il faut développer le foot pour tous, l'argent, et les commissions. Tout le monde n'y perd pas, même les plus nombreux, même trop nombreux.

LA FIFA

Fifa/Beckenbauer: le rapport Garcia sur la transparence doit être publié
Mardi 07 octobre 2014)

La légende du football allemand Franz Beckenbauer a ajouté sa voix au camp de ceux qui réclament que le rapport de Michael J. Garcia sur la transparence à la Fifa soit rendu public, a-t-il déclaré mardi lors d'une conférence à Londres. Achat de porte voix et de porte parole ajouté.


"Je ne vois aucune raison qui empêche sa publication, a assuré Beckenbauer lors de la réunion "Security Sport". C'est une décision qui revient à la Fifa mais personnellement je pense qu'il n'y a rien à cacher et si vous n'avez rien à cacher alors vous pouvez le publier et le divulguer".


Agé de 69 ans, l'ex-champion du monde comme joueur et entraîneur a brièvement été suspendu en juin pour avoir refusé de répondre aux questions du juge Garcia avant de finalement s'y soumettre.

Suspicion de corruption sur l'homme de légende, le rapport doit être complexe.


L'homme de loi lui-même, mais également Michel Platini, président de l'UEFA, et le Prince Ali Bin Al-Hussein, vice-président de la Fifa, se sont depuis prononcés pour la publication du rapport. Alors même qu'ils  ne sont pas en odeur de sainteté?  Si la loi du sport est bien encadrée,  alors rien ne passe d'autre que du dffamatoire


Dans la foulée de l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar dans des conditions contestées, Michael Garcia, ancien procureur fédéral de New-York, a rédigé un rapport d'enquête de 350 pages très attendu, qu'il a livré le 5 septembre à la chambre de jugement du comité d'éthique de la Fifa.

L'éthique est hermétique. IL faudrait donc la confier à un autre procureur fédéral qui tire d'abord, emprisonne ensuite, et libère en fin de partie.


Selon Marco Villiger, directeur des affaires juridiques de la Fifa, la fédération internationale n'a toutefois pas le pouvoir d'accéder à cette requête au nom du code de l'éthique, qui garantit la "confidentialité des témoins" ayant participé à l'élaboration du rapport. L'omerta gagne sur le papier.

Toujours, le droit, la loi, la transparence, rien de bon ? Depuis un mois, pas de nouvelles, ni de l'éthique, ni de la FIFA, alors bonnes nouvelles pour eux et l'argent.

Mauvaises dans le temps  pour le ballon rond, et disparition de la FIFA, fin de cycle,  les islamistes ne jouent pas au football,  trop de risques encourus.

On voit bien que le sport n'est pas politique, et l'on se demande pourquoi les politiciens n'ont pas pensé à une étiquette qui, garantit « la confidentialité des témoins ».

C'est secret défense. C'est mieux que l'immunité parlementaire.

Si le rapport s'éteint, on va penser que tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil.

Donc, les islamistes vont le déchirer , puis le brûler au Qatar? Preuve de satan.

On se demande ce que font des magistrats dans ces sortes de pots.  Il est encore temps de changer de lieu,  demain, il sera trop tard.

Stades, Tribunaux, prisons Paris, Moscou, Al--Dawha

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau