j63em42rfzt6kbc6t53e&down=async" async>
Solitaire 2 | Jeux de cartes avec Jeuxclic.com
Jeux divers avec Jeuxclic.com
Tweet #LoveTwitter

 

Images 36     

 img_20170303_191231Photo published for Michel N'youngou Christophe

Visit the post for more: MICHEL N'YOUNGOU CHRISTOPHE, Achetez 1 livre pour offrir!

Livres et Intelligence mi/n/ch

MICHEL N'YOUNGOU CHRISTOPHE    http://michelnchristophe.com

Légifrance

    Jurisprudence

 

   Loto Keno etc..
   Météo

Elle est pas belle la vie des élus (271.47 Ko)


Accueil
 
 

christo-renn (@ChristoRenn) | Twitter

https://twitter.com/ChristoRenn

 

   Humour

  
   Légifrance,Textes et lois
  
    Loto
    Keno

 
 
 
Images 36
 

DROGBA, GERRARD, HENRY, Retraités, et Hautes Discriminations

Gerrard, "un grand capitaine" et "une légende"

Steven gerrard w484

De Gérard Houllier, qui l’a lancé en Premier League, à Mario Balotelli, qui a rejoint Liverpool cet été, tous se souviendront du "grand joueur" et du "grand capitaine" qu’était Steven Gerrard chez les Reds.

Une page va se tourner à LiverpoolSteven Gerrard, emblématique capitaine des Reds, a annoncé vendredi matin qu’il quitterait le club en fin de saison. A bientôt trente-cinq ans et après dix-sept saisons, le milieu de terrain anglais souhaite relever un nouveau challenge. Sans doute son dernier défi. Une décision qui n’a"pas totalement surpris" son ancien manager Gérard Houllier, qui l’a lancé chez les professionnels en 1998.

"Je savais qu’il avait envie d’un nouveau challenge, assure l’ex-sélectionneur des Bleus sur Sky Sports. Il voulait faire quelque chose de différent. C’est quelqu’un de gentil, généreux et qui a très bon caractère. Il était incroyable avec Liverpool, en termes de technique et de puissance. Il faut aussi se souvenir du leader qu’il était. Souvenez-vous de la finale de Ligue des champions en 2005." Un match remporté aux tirs au but par le LFC face à l’AC Milan.

Football Fin de carrière pour @didierdrogba en juin prochain ?

B6v3i5jiyaaay4e

Domenech : « En France, les gens n'aimaient pas Thierry Henry »
Final 1

Raymond Domenech a été le selectionneur de Thierry Henry en équipe de France entre 2004 et  2010 ainsi qu'en Espoirs avant la Coupe du monde. Dans un entretien au « Monde », l'ancien coach des Bleus réagit à l'annonce de la retraite du meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France et revient notamment sur sa relation compliquée avec le public français. Le noir est trop compliqué, on l'a toujours dit.

Comment réagissez-vous à l'annonce de Thierry Henry de mettre un terme à sa carrière ? C'était un secret de Polichinelle ?

A 37 ans, ça n'a en effet rien de surprenant. Sérieusement, avec l'annonce de sa retraite, c'est une page du football français qui se tourne, une page importante et glorieuse. C'est d'ailleurs aussi une page du football européen, car Thierry Henry fait partie des grands joueurs qui ont marqué le foot mondial. Et ce qui est remarquable, c'est la durée. Il a été performant pendant près de vingt ans. Ce n'est pas l'un de ces joueurs, comme il y en a beaucoup, qui ont flambé pendant trois ou quatre saisons. Vingt ans, c'est la marque des grands.


Pourtant, en France, Thierry Henry garde une image, disons, hautaine… Et Daniel Bravo, qui n'avait rien à dire a rajouté et puis TH est hautain! Platini aussi l'aimait beaucoup.

En France, oui. Mais c'est une image qui ne correspond pas à la réalité. Thierry Henry était quelqu'un de réservé, un écorché vif.

En France, les gens ne l'aimaient pas. Mais en Angleterre, il n'y avait pas de doutes, il a sa statue à l'entrée du stade.

L'épisode de « la main de Thierry » contre l'Irlande qui qualifie les Bleus pour le Mondial 2010 n'a-t-elle pas définitivement écorné son image ? Erreur de jeunesse: il n'avait pas à se mouiller de la sorte pour des supporteurs primaires, et encore moins pour un pays qui ne l'aime pas.

Il y avait un problème avec le public français avant l'épisode de la main. Lors de son 100e match avec l'équipe de France [en juin 2008 en amical contre la Colombie] il était sorti sous les sifflets au Stade de France ! J'avais prévu de le faire sortir un quart d'heure avant la fin de la rencontre pour que le public puisse lui rendre un hommage.

Et il est sifflé. Ça ne peut arriver qu'en France. En Angleterre, on aurait arrêté le match pendant cinq minutes et on lui aurait remis une gerbe de fleurs.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça a été plus compliqué pour lui en France qu'en Angleterre.Encore heureux que le foot solidarise les gens à coup de matraque et d'injures racistes.

Thierry Henry a annoncé qu'il travaillerait désormais pour la chaîne britannique Sky Sport. 

Un manque, le Ballon d'or. Le ballon d'or a été fait par les blancs, pour les blancs, pour plus de cinéma et d'argent. T.H. pouvait avoir le ballon d'or en 2003 et 2006. Il a surtout eu le coup de poing KO de Canavaro, préalablement préparé et mis en place, prêt à l'emploi.  Evidemment, l'image n'a jamais été montrée et remontrée. Un non fait, et pour cause...Pelé, romario, Drogba, T.H. n'ont jamais eu cette distinction. D'ailleurs,  Didier Drogba vainqueur des Allemands en coupe des champions sur tirs aux buts, a sérieusement fabriqué beaucoup de malades, et demande empressée de la FIFA pour la recheche d'une alternative.

Enfin, ballon d'or à un seul gars dans une équipe de 14, c'est drôle! Jouer avec des Talibans permettrait de mieux voir.

Et pourtant, cette image est contraire à la vraie personnalité de Henry d'après ceux qui l'ont côtoyé. Pour Emmanuel Petit qui a joué avec lui à Monaco, à Arsenal et en équipe de France, "Henry n'est pas cet individualiste que décrivent certains médias. Il a l'esprit d'équipe et vit pour le football, un sport collectif. Il a toujours été une réelle valeur ajoutée dans un groupe." Le fait qu'il ait joué jusqu'à 37 ans va un peu dans ce sens et témoigne d'un professionnalisme dans la préparation physique et d'un plaisir d'être sur un terrain.

Autre bémol, il ne remportera jamais le Ballon d'or (il finit deuxième en 2003 derrière Nedved), ce qui l'empêchera d'avoir une aura égale à Zidane aux yeux des Français malgré son rendement devant le but, en club comme en sélection. Sa fin de carrière en équipe de France connaît d'ailleurs une fin peu heureuse. Cela commence par sa passe de la main pour le but de Gallas fin 2009 face aux Irlandais pour le barrage de qualification pour la Coupe du monde en Afrique du Sud. Jeté aux orties par une grande partie de la presse sportive, Henry le vit mal. Surtout que quelques mois plus tard, l'Uruguayen Luis Suárez est adulé par tout son pays pour avoir, avec l'aide de la main, empêché le ballon d'entrer dans le but en quart de finale du Mondial face au Ghana.Et le Ghana avait été éliminé.

CHAMPIONS! BONNE CONTINUATION!

Willy Sagnol et les autres, ravivent les préjugés racistes du football français

NOVEMBRE 2014 | 

 

Willy Sagnol, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, loue la « puissance » des footballeurs africains, mais il regrette  leur manque d'« intelligence » et de « discipline » ? 

Les instances du football français se taisent ou plaident la maladresse. Comme d'habitude.  

Les propos sont lourds,  les condamnations rares.

Willy Sagnol, actuel entraîneur des Girondins de Bordeaux et ancien entraîneur de l’équipe de France Espoirs, n’a provoqué que quelques réactions embarrassées dans le milieu du football français.

Il déclarait : « L’avantage du joueur typique africain, c’est qu’il n’est pas cher quand on le prend, c’est un joueur qui est prêt au combat, qui est qualifié de puissant sur un terrain… Mais le foot ce n’est pas que ça, c’est aussi de la technique, de l’intelligence, c’est de la discipline, donc il faut de tout. »

L’Africain n’est pas cher, son pétrole et ses matières premières, aussi. Grâce à la corruption. Mais,

Si par une opération divine, il ne se bat désormais que contre les autres ?Iil pourra acquérir toutes les qualités souhaitées.

 

Foot et discriminations

Des propos qui rappellent ceux prononcés par Laurent Blanc, à l’époque sélectionneur de l’équipe de France, révélés par Mediapart en mai 2011. 

 

À l’époque, Laurent Blanc avait dû présenter ses excuses après des propos tenus lors d’une réunion officielle de la Direction technique nationale, comme : « Les Espagnols, ils disent : "Nous, on n'a pas de problème. Des Blacks, on n'en a pas." »

 

« De plus, ils n’ont ni déficit, ni dette, ni chômage, ni dopage,

Le FBI n’enquête pas sur leur club suite à l’attribution de l’organisation de la coupe au Qatar,

Leur enrichissement ne provient pas de la colonisation ».

Ils sont propres et blancs ».

 

 Au-delà des préjugés sur les qualités et les défauts supposés des Noirs, la Direction technique nationale avait envisagé la mise en place de quotas pour limiter le nombre de joueurs noirs et arabes dans les centres de formation de la fédération, Français entièrement à part ».

 

Claude Le Roy,  blanc et Français, sélectionneur de la République démocratique du Congo, n'a pas non plus été tendre avec l'ancien joueur du Bayern Munich sur France Info. « Ça me paraît incroyable qu'on puisse entendre ça.

On a l'impression qu'il a pris Éric Zemmour et Patrick Buisson en conseiller en communication. On a l'impression qu'il est encore à l'époque d'avant la Françafrique ou des tirailleurs sénégalais qui étaient de la chair à canon. C'est du racisme sous-jacent. Ça fait peur. »

 

SOS Racisme et la Licra, qui a mis fin à son partenariat avec les Girondins de Bordeaux, ont également dénoncé les propos de l’ancien latéral (très) à droite de l’équipe de France.

Au nom du PS, Carlos Da Silva a demandé une sanction.

Mais le secrétaire d'État aux sports, Thierry Braillard,  s’est contenté lui aussi de qualifier les propos de l'entraîneur girondin de « maladresse ».

Quant aux instances du football, comme d’habitude, elles font le dos rond comme un ballon. Pendant que Noël Le Graët plaide donc la fameuse « maladresse », la Ligue de Football se tait,

 

Les instances du football n’avaient pas plus réagi quand Pierre Ferracci, président du PFC (Paris football Club), nous déclarait en juin 2012 : « Tout le monde vous dira que les Blacks, certains Blacks, sont doués techniquement, très forts physiquement, parfois un peu décontractés, un peu indolents, et que ça peut être préjudiciable en terme de concentration. » 

 

Ou que son alter ego de l’époque, Guy Cotret, aujourd’hui président de l’AJ Auxerre, nous expliquait : « Quand on a une composition d'équipe avec seulement des joueurs africains, en termes de mobilisation, d'esprit de révolte, ce n'est pas toujours facile à animer. Ils ont un caractère qui engendre un certain laxisme. (…) À chaque fois qu'on a été mené au score, on n'est jamais revenu, on ne l'a jamais emporté. C'est la race, pas la race, je n'en sais rien. »

 

Les Girondins de Bordeaux, de leur côté, ont à l’inverse cherché à éteindre l’incendie en expliquant dans un communiqué que « l’interprétation de l’interview accordée à Sud Ouest semble plus tenir de réactions épidermiques et malveillantes que d’une analyse objective des mots prononcés par Willy Sagnol ». Fermez le ban. Il reste sur le banc. 

Avant que ne se déchaîne l'affrontement féroce entre " esprits bien pensants" et "esprits lepénisés" je voudrais dire ceci à monsieur Sagnol : laisser entendre que les joueurs africains seraient "moins techniques, intelligents et disciplinés" que les autres est juste une ânerie indigne d'un connaiseur de foot.

Monsieur Sagnol a-t-il entendu parler de Drogba, E'too, Gervinho, Pogba, Weah, Ochocha, sans remonter à Roger Milla...ou Salif Keita ?

Alors d'avance, à tous les apprentis Zemmour qui hurleront à "la censure  bien  pensante qui empêcherait monsieur Sagnol de dire la réalité des faits avérés mais qu'il ne faut pas dire parce que c'est politiquement incorrect", je dis que monsieur Sagnol dit n'importe quoi, que les faits ne sont pas avérés et que les footballeurs scandinaves, que Sagnol appelle à recruter, bien que blonds aux yeux bleus, ne sont pas plus techniques et intelligents que les footballeurs africains.

Les magistrats français ne jouent pas au foot. D’ailleurs, ils ne vont pas marquer contre leur camp.

UN FOOTBALLEUR  EVITE LA TAULE

Bastia Lourd verdict pour Brandao

Brandao a écopé jeudi d'un mois de prison ferme devant le tribunal correctionnel de Paris suite à son coup de tête sur Thiago Motta en marge de PSG-Bastia le 16 août dernier. Une peine transformée en travaux d'intérêt général !

Dénouement inattendu dans le procès Brandao. Sac de nœuds.

Jugé par la 30eme chambre du tribunal correctionnel de Paris suite à son coup de tête asséné à Thiago Motta en marge de PSG-Bastia le 16 août dernier (2-0), l’attaquant bastiais a écopé d’un mois de prison ferme.

Le président riche demandait déjà, l'interdiction à vie des jeux pour l'intéressé.-

Cette peine sera convertie en travaux d’intérêt général mais figurera sur le casier judiciaire de l’ancien Marseillais.

Sa condamnation est assortie d’une amende de 20 000 euros. « Je ne pense pas que l’on fera appel », a déclaré son avocat Maître Olivier Martin à sa sortie du tribunal. Dans un premier temps, le procureur avait requis une peine de huit mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende.

Le Qatar est le plus fort.

L'argent est le plus fort.

Qui sont les plus forts : l'agent, la Qatar, et la justice.

Qui sont les plus faibles : les Brésiliens, handicapés du foot, sans magie, ruinés par l'Europe et l'argent propre du jeu.

La FIFA confirme avec la Russie et le Qatar.

C'est le droit qui est appliqué ? Le droit c'est quoi ? Beaucoup de magistrats devraient aller apprendre les faits, le terrain, et la réalité. Les tribunaux seraient moins encombrés, et donneraient l'espoir.

On ne va pas faire juger des footballeurs, par des footballeurs, mais ils devraient aller au match parfois ? Ça rend plus fou que sous le soleil.

Maintenant, on ne va pas juger les plus grands distingués du foot avec leurs coups tordus, tête, mains, pieds ? ILS SONT RICHES ET AU SOMMET DE LEUR ART.

Brandao, est gris, et en fin de carrière. Heureusement qu'il descend du Brésil, et pas de l'Afric avec Sagnol. Ouf ! Pourquoi la prison ferme, finalement, transformée en petit travaux.

Il a certainement amassé et mis de côté une masse d'argent. Pour le coince dans la nasse du casier ?

Qu'est ce qu'un noir prend sur un terrain ? Cougna manmanr, fils de pub, singe noir... viens, mange ta banane, et plus. Ta mère... coup de boule de Zidane !

Quand on s'ennuie, il faut chercher à s'emmerder ! Enfin, c'est parti. La boite est ouverte, il reste l'attention sur les coups portés, maintenant, et d'extirper l'analyse combinatoire des protagonistes : riches   pauvres ; noirs   blancs ; attaquants   défenseurs ; sélectionnés    bancs de touche ; statut des parrains   optimisés   imposés ; préférence présidentielle.

Si match retour en Corse, il n'est pas déraisonnable que Motta ne s'y rende pour cause de maux de tête.

Mange ta banane

Le marché de la banane, est dominé par quatre acteurs, dont Chiquita,  Chiquita Brands International  le distributeur américain de fruits, et bananes deviendrait   Chiquita Fyffes avec l’écossais. Une partie des économies proviendrait de la domiciliation en Irlande de la nouvelle entité.

Selon la F.A.O., les exportations totales de bananes ont représenté 16,250 millions de tonnes sur l'année 2012. Elles sont également un élément de base essentiel de l'alimentation dans de nombreux pays en développement au même titre que le blé, le riz ou le maïs d'où leur importance en terme de sécurité alimentaire.    Brésil  Équateur  Mexique  Costa Rica  Colombie  Guatemala

Le marché des bananes pour l’exportation est contrôlé en grande partie par des multinationales. A elles seules, Chiquita, Fyffes, et trois autres,    gèrent entre 40 et 100% de la production dans certains pays d’Amérique centrale.

« L’optimisation fiscale  doit permettre la production capitaliste d’une banane  sociale et environnementale responsable  respectant des conditions de travail décentes et des salaires convenables. On peut compter dessus ».

Les deux font la paire, l’Amérique, Chiquita la banane, et Chita (Cheetah), le compagnon comique de Tarzan,   était très ouvert, aimait peindre avec ses doigts, regarder le football à la télévision avec M. Alvès Dani, le brésilien de Barcelone, et voir les gens rigoler. 

Le célèbre chimpanzé femelle est décédé là l’âge de 80 ans...Le racisme économique a encore de beaux jours à vivre avec les applaudissements. Il finira bien par monter toujours plus haut  et tomber comme il faut.

L'autre visage de la coupe du monde 2014 AU BRESIL

PHOTOGRAPHE : LE COLLECTIF WARLD CUP

Le rêve d'une sixième étoile pour la Seleçao brésilienne s'est déchiré le mardi 8 juillet2014, et le Brésil a vite retrouvé ses réalités.

La Coupe du monde aura coûté des milliards au pays, sans que les Brésiliens ne voient de changements positifs dans leur quotidien : les inégalités scandaleuses demeurent, l'expression de toute contestation est violemment réprimée… C'est pour montrer cet “autre visage de la Coupe du monde” qu'un collectif de photographes venus du monde entier s'est constitué, le Warld Cup.

 

L’argent engrangé par la FIFA, n’y figure pas, ni les tirs du FBI  à son encontre.

Angleterre Anglaises

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau