j63em42rfzt6kbc6t53e&down=async" async>
Solitaire 2 | Jeux de cartes avec Jeuxclic.com
Jeux divers avec Jeuxclic.com
Tweet #LoveTwitter

Pas de courant,plainte donc contre EDF,depuis 14mois:chantage, fraudes,détournements de fonds,association de malfaiteurs en bande organisée,qui signale sur 7fausses factures bimestrielles,toujours augmentées, et 8sms:coupures immédiates.Ce sont donc des pros de l'arnaque!

 

Images 36     

 img_20170303_191231Photo published for Michel N'youngou Christophe

Visit the post for more: MICHEL N'YOUNGOU CHRISTOPHE, Achetez 1 livre pour offrir!

Livres et Intelligence mi/n/ch

MICHEL N'YOUNGOU CHRISTOPHE    http://michelnchristophe.com

Légifrance

    Jurisprudence

 

   Loto Keno etc..
   Météo

Elle est pas belle la vie des élus (271.47 Ko)


Accueil
 
 

christo-renn (@ChristoRenn) | Twitter

https://twitter.com/ChristoRenn

 

   Humour

  
   Légifrance,Textes et lois
  
    Loto
    Keno

 
 
 
Images 36
 

L'armée israélienne aux abois

 https://christo-renn.com   l'armée israélienne aux abois

Terrorisée par le Hezbollah, l’entité sioniste israélienne prépare l’évacuation de ses colonies

Ces dernières semaines, alors que la défaite des mercenaires de « Daesh and Co » chargés de faire son sale boulot en Syrie se précise, l’entité criminelle israélienne multiplie les manœuvres préparatoires en vue d’un éventuel conflit avec la « Résistance » libanaise.

En effet, alors qu’elle est sur le point d’achever ses plus grands exercices militaires depuis plus de 20 ans, simulant une guerre avec le Hezbollah et une invasion du Liban voisin, elle vient également de mettre au point un plan d’évacuation des colonies de Sdérote et de Kiryat Shmona, respectivement dans le sud et le nord de la Palestine occupée.

C’est ce que vient de révéler la chaîne10 israélienne, citant de hautes sources sécuritaires et politiques.

Ce plan, dénommé « Milonite », qui prévoit le retrait immédiat de plus de 20 000 habitants des complexes situées près des frontières du Nord et du Sud, a été présenté et approuvé par le Comité ministériel sioniste.

Craignant des attaques au missile contre ces deux villes qui comptent plus de 50.000 colons, l’entité sioniste criminelle a donc décidé pour la première fois de son histoire d’évacuer ces deux colonies en cas de conflit avec la Résistance.

Au mois de mars dernier déjà, le colonel de l’armée d’occupation israélienne Itzik Bar, avait déjà révélé que l’entité sioniste criminelle élaborait un plan d’évacuation d’urgence massif pouvant protéger jusqu’à 250.000 colons en cas d’attaque de la Résistance.

Un plan d’évacuation, baptisé  » Safe Distance  » (« Distance de sécurité »), visant à protéger les colons résidant principalement dans les régions frontalières, grâce à des exercices d’évacuation conjointement menés par l’armée et les municipalités.

Ces divers plans sont pris très au sérieux par les militaires et les services secrets sionistes, qui ne doutent pas que le Hezbollah réussisse à percer les lignes israéliennes en menant des actions militaires à l’intérieur de cette zone frontalière englobant la Galilée, comme l’avait annoncé Seyed Hassan Nasrallah lors d’un discours resté célèbre.

Autant de preuves que cette armée tueuse d’enfants et de civils ne considère plus le Hezbollah comme un vulgaire groupe terroriste, mais comme une véritable armée capable de lui tenir la dragée haute et de lui porter de sérieux coups.

C’est en substance ce que vient d’admettre un haut commandant de l’armée d’occupation israélienne en affirmant sous le sceau de l’anonymat :

« Le Hezbollah est une armée même s’il n’a pas de char. Il pense et agit comme une armée », avant d’ajouter que le parti de la résistance libanaise était en mesure de tirer entre 1.500 et 2.000 missiles par jour vers la Palestine occupée.

Au cours d’une interview au Jérusalem Post, le commandant israélien de la zone frontalière avec le Liban déclarait il y a quelques mois que

« les combattants du Hezbollah sont bien armés, et prêts à se confronter à notre armée. La préparation militaire, logistique et la qualité des armements, avec l’expérience qu’ils ont acquise dans l’arène syrienne pendant des années, rendent leurs troupes très dangereuses et plus expérimentées que les nôtres, même si celles-ci sont bien entraînées et bien préparées ».

Tous ces préparatifs montrent à quel point l’entité sioniste craint l’éclatement d’une troisième guerre avec la Résistance, qui sort renforcée du conflit syrien dans lequel elle a largement contribué à la victoire sur les groupes terroristes à la solde des américano-sionistes.

Le Hezbollah, fort de son expérience syrienne, est beaucoup plus aguerri qu’en 2006, lorsqu’il avait humilié l’armée sioniste lors des 33 jours de la guerre que cette dernière avait lancé contre le Liban afin d’éliminer la Résistance.

Ce cuisant échec, ainsi que ce qu’ont démontré les combattants de la Résistance sur le théâtre d’opérations syrien, font craindre le pire à l’entité criminelle, désormais tétanisée à l’idée d’une confrontation. C’est pour cette raison que tout en bombant le torse, pour ne pas affoler sa population, le régime criminel de Tel-Aviv multiplie les actions visant à le protéger en cas de guerre prochaine.

Déplacement de l’usine d’ammoniac d’Haïfa après les déclarations de Seyed Nasrallah menaçant de la détruire en cas de conflit, construction d’un mur de sécurité aux frontières libanaises, multiples plans d’évacuation des villes, et autres manœuvres militaires d’envergures, sont autant de preuves démontrant l’état de panique dans lequel se trouve l’entité coloniale.

Le temps ou l’armée sioniste se permettait de pénétrer à sa guise en territoire libanais est désormais révolu, et désormais, c’est elle qui craint de voir le pays qu’elle a arraché par la force aux Palestiniens, occupé par les forces de la Résistance.

 

Le Parti Anti Sioniste se réjouit de constater ce renversement de situation, qui voit l’entité criminelle israélienne passer du rôle d’agresseur à celui de moineau apeuré.

Ce régime, dont l’armée n’est bonne qu’à exterminer des civils désarmés ou à mener des guerres gagnées d’avance contre des pays sous-armés, sait désormais que l’équation a changé.

Il a en face de lui des hommes déterminés et aguerris, prêts à en découdre, afin de contribuer à libérer la Palestine d’une occupation qui n’a que trop duré.

Même son parrain américain semble sourd à ses appels et refuse de se battre à sa place, ainsi qu’à se lancer dans une nouvelle aventure guerrière à l’issue incertaine.

Il faut cependant se méfier car il n’y a rien de plus dangereux qu’un charognard blessé et effrayé, surtout quand il dispose d’armes de destruction massives capables de raser toute la région, y compris son propre territoire.

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
© http://www.partiantisioniste.com/?p=19058

Terrorisée par le Hezbollah, l’entité sioniste israélienne prépare l’évacuation de ses colonies

Ces dernières semaines, alors que la défaite des mercenaires de « Daesh and Co » chargés de faire son sale boulot en Syrie se précise, l’entité criminelle israélienne multiplie les manœuvres préparatoires en vue d’un éventuel conflit avec la « Résistance » libanaise.

En effet, alors qu’elle est sur le point d’achever ses plus grands exercices militaires depuis plus de 20 ans, simulant une guerre avec le Hezbollah et une invasion du Liban voisin, elle vient également de mettre au point un plan d’évacuation des colonies de Sdérote et de Kiryat Shmona, respectivement dans le sud et le nord de la Palestine occupée.

C’est ce que vient de révéler la chaîne10 israélienne, citant de hautes sources sécuritaires et politiques.

Ce plan, dénommé « Milonite », qui prévoit le retrait immédiat de plus de 20 000 habitants des complexes situées près des frontières du Nord et du Sud, a été présenté et approuvé par le Comité ministériel sioniste.

Craignant des attaques au missile contre ces deux villes qui comptent plus de 50.000 colons, l’entité sioniste criminelle a donc décidé pour la première fois de son histoire d’évacuer ces deux colonies en cas de conflit avec la Résistance.

Au mois de mars dernier déjà, le colonel de l’armée d’occupation israélienne Itzik Bar, avait déjà révélé que l’entité sioniste criminelle élaborait un plan d’évacuation d’urgence massif pouvant protéger jusqu’à 250.000 colons en cas d’attaque de la Résistance.

Un plan d’évacuation, baptisé  » Safe Distance  » (« Distance de sécurité »), visant à protéger les colons résidant principalement dans les régions frontalières, grâce à des exercices d’évacuation conjointement menés par l’armée et les municipalités.

Ces divers plans sont pris très au sérieux par les militaires et les services secrets sionistes, qui ne doutent pas que le Hezbollah réussisse à percer les lignes israéliennes en menant des actions militaires à l’intérieur de cette zone frontalière englobant la Galilée, comme l’avait annoncé Seyed Hassan Nasrallah lors d’un discours resté célèbre.

Autant de preuves que cette armée tueuse d’enfants et de civils ne considère plus le Hezbollah comme un vulgaire groupe terroriste, mais comme une véritable armée capable de lui tenir la dragée haute et de lui porter de sérieux coups.

C’est en substance ce que vient d’admettre un haut commandant de l’armée d’occupation israélienne en affirmant sous le sceau de l’anonymat :

« Le Hezbollah est une armée même s’il n’a pas de char. Il pense et agit comme une armée », avant d’ajouter que le parti de la résistance libanaise était en mesure de tirer entre 1.500 et 2.000 missiles par jour vers la Palestine occupée.

Au cours d’une interview au Jérusalem Post, le commandant israélien de la zone frontalière avec le Liban déclarait il y a quelques mois que

« les combattants du Hezbollah sont bien armés, et prêts à se confronter à notre armée. La préparation militaire, logistique et la qualité des armements, avec l’expérience qu’ils ont acquise dans l’arène syrienne pendant des années, rendent leurs troupes très dangereuses et plus expérimentées que les nôtres, même si celles-ci sont bien entraînées et bien préparées ».

Tous ces préparatifs montrent à quel point l’entité sioniste craint l’éclatement d’une troisième guerre avec la Résistance, qui sort renforcée du conflit syrien dans lequel elle a largement contribué à la victoire sur les groupes terroristes à la solde des américano-sionistes.

Le Hezbollah, fort de son expérience syrienne, est beaucoup plus aguerri qu’en 2006, lorsqu’il avait humilié l’armée sioniste lors des 33 jours de la guerre que cette dernière avait lancé contre le Liban afin d’éliminer la Résistance.

Ce cuisant échec, ainsi que ce qu’ont démontré les combattants de la Résistance sur le théâtre d’opérations syrien, font craindre le pire à l’entité criminelle, désormais tétanisée à l’idée d’une confrontation. C’est pour cette raison que tout en bombant le torse, pour ne pas affoler sa population, le régime criminel de Tel-Aviv multiplie les actions visant à le protéger en cas de guerre prochaine.

Déplacement de l’usine d’ammoniac d’Haïfa après les déclarations de Seyed Nasrallah menaçant de la détruire en cas de conflit, construction d’un mur de sécurité aux frontières libanaises, multiples plans d’évacuation des villes, et autres manœuvres militaires d’envergures, sont autant de preuves démontrant l’état de panique dans lequel se trouve l’entité coloniale.

Le temps ou l’armée sioniste se permettait de pénétrer à sa guise en territoire libanais est désormais révolu, et désormais, c’est elle qui craint de voir le pays qu’elle a arraché par la force aux Palestiniens, occupé par les forces de la Résistance.

 

Le Parti Anti Sioniste se réjouit de constater ce renversement de situation, qui voit l’entité criminelle israélienne passer du rôle d’agresseur à celui de moineau apeuré.

Ce régime, dont l’armée n’est bonne qu’à exterminer des civils désarmés ou à mener des guerres gagnées d’avance contre des pays sous-armés, sait désormais que l’équation a changé.

Il a en face de lui des hommes déterminés et aguerris, prêts à en découdre, afin de contribuer à libérer la Palestine d’une occupation qui n’a que trop duré.

Même son parrain américain semble sourd à ses appels et refuse de se battre à sa place, ainsi qu’à se lancer dans une nouvelle aventure guerrière à l’issue incertaine.

Il faut cependant se méfier car il n’y a rien de plus dangereux qu’un charognard blessé et effrayé, surtout quand il dispose d’armes de destruction massives capables de raser toute la région, y compris son propre territoire.

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
© http://www.partiantisioniste.com/?p=19058

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire