j63em42rfzt6kbc6t53e&down=async" async>
Solitaire 2 | Jeux de cartes avec Jeuxclic.com
Jeux divers avec Jeuxclic.com
Tweet #LoveTwitter

Pas de courant,plainte donc contre EDF,depuis 14mois:chantage, fraudes,détournements de fonds,association de malfaiteurs en bande organisée,qui signale sur 7fausses factures bimestrielles,toujours augmentées, et 8sms:coupures immédiates.Ce sont donc des pros de l'arnaque!

 

Images 36     

 img_20170303_191231Photo published for Michel N'youngou Christophe

Visit the post for more: MICHEL N'YOUNGOU CHRISTOPHE, Achetez 1 livre pour offrir!

Livres et Intelligence mi/n/ch

MICHEL N'YOUNGOU CHRISTOPHE    http://michelnchristophe.com

Légifrance

    Jurisprudence

 

   Loto Keno etc..
   Météo

Elle est pas belle la vie des élus (271.47 Ko)


Accueil
 
 

christo-renn (@ChristoRenn) | Twitter

https://twitter.com/ChristoRenn

 

   Humour

  
   Légifrance,Textes et lois
  
    Loto
    Keno

 
 
 
Images 36
 

Foot Coupe 2026 et Hayatou

http://www.christo-renn    Foot Coupe 2026 et Hayatou 

Coupe du monde 2026 : neuf places directes pour l'Afrique

0

Le nouveau président de la Fifa, Gianni Infantino. D. R.

Le nouveau président de la Fifa, Gianni Infantino. D. R.

Le continent africain devrait avoir 9 places directes à compter du Mondial 2026 qui passe à 48 équipes, selon un modèle de répartition des places pour la Coupe du monde, a annoncé jeudi l'instance dirigeante du football mondial. Le bureau du conseil de la Fifa, composé du président de la Fifa et du président de chacune des six confédérations, s'est réuni jeudi au siège de la Fifa à Zurich et s'est mis d'accord sur un modèle de répartition des places pour la Coupe du monde de la Fifa à compter de l'édition 2026, indique la Fifa sur son site officiel. Sa proposition sera dorénavant soumise à l'approbation du conseil de la Fifa, dont la prochaine séance est prévue le 9 mai 2017 à Manama (Bahreïn), deux jours avant le 67e congrès de la Fifa, précise la même source.

L'Afrique bénéficiera ainsi de quatre places supplémentaires par rapport aux cinq places qu'elle compte actuellement. Après le 10 janvier, date à laquelle le conseil de la Fifa a décidé à l'unanimité l'élargissement de la Coupe du monde à 48 équipes, la Fifa, les confédérations et les associations membres ont amorcé un processus de consultation dont le résultat est la proposition formulée par le bureau du conseil. Conformément à cette proposition, la répartition des places directes serait la suivante : AFC : 8 places directes, CAF : 9 places directes, Concacaf : 6 places directes, Conmebol : 6 places directes, OFC : 1 place directe et UEFA : 16 places directes. Le pays hôte serait automatiquement qualifié pour la Coupe du monde et sa place serait déduite du quota alloué à sa confédération. En cas de co-organisation, le nombre de pays hôtes automatiquement qualifiés serait décidé par le conseil de la Fifa.

Tournoi de barrages pour les deux places restantes

La répartition ci-dessus permet de déterminer 46 des 48 équipes. La proposition du bureau du conseil de la Fifa inclut un tournoi de barrages à six équipes afin d'attribuer les deux places restantes : soit une équipe par confédération, à l'exception de l'UEFA, ainsi qu'une équipe supplémentaire issue de la confédération du pays hôte, ou deux équipes nommées têtes de série sur la base du classement mondial Fifa. Les deux têtes de série affrontent alors les vainqueurs de deux premiers matches à élimination directe impliquant les quatre autres équipes pour une place à la Coupe du monde de la Fifa.

Le tournoi de barrage est organisé dans le(s) pays hôte(s) de la Coupe du monde de la Fifa et fait office de test grandeur nature. La fenêtre existante de barrages de novembre 2025 est une date envisageable pour le tournoi de barrages en vue de l'édition 2026, selon la Fifa.

R. S.

 

La FIACS se félicite de la chute du «tyran» Hayatou

Les Algériens sont soulagés de voir le «dinosaure» éjecté de la CAF. D. R.

Les Algériens sont soulagés de voir le «dinosaure» éjecté de la CAF. D. R.

La Fédération internationale anticorruption sportive (FIACS) n’a pas tardé à réagir à l’éviction d’Issa Hayatou de la présidence de la Confédération africaine de football, après 29 ans de règne. Présidée par l’Algérien Mourad Mazar depuis 2015, la FIACS, basée à Lyon, en France, se félicite dans un communiqué de «la chute du tyran Hayatou». Pour la FIACS, qui combat la corruption qui infeste le monde sportif et particulièrement celui du football, la chute de Hayatou et son remplacement par le Malgache Ahmad Ahmad pour un mandat qui s’achèvera en 2012 «fait renaître l’espoir et met fin à plusieurs têtes diaboliques qui régnaient durant des décennies sur le football africain et qui ont franchi toutes les limites».

Sous la présidence de l’Algérien Mourad Mazar, la FIACS n’a cessé de dénoncer les dépassements et la corruption dans le monde du sport en insistant sur les scandales éclatés au sein de la Fédération internationale de football (Fifa) qui ont d’ailleurs emporté avec eux son président, le Suisse Sepp Blatter. Il s’agit notamment de l’attribution du Mondial de 2022 au Qatar et d’autres marchandages. La FIACS rappelle, dans ce sillage, avoir publié plusieurs rapports de dénonciation démontrant l’existence de transactions douteuses et le marchandage des résultats des matches de football. La FIACS espère que la chute de Hayatou va servir de leçon à tous ceux qui seraient tentés d’utiliser leur poste de responsabilité dans les structures continentales ou internationales du football pour leurs intérêts personnels au détriment du football.

En Algérie, il n’y a pas que Mourad Mazar, président de la FIACS, qui est content des changements opérés à la tête de la CAF. Nombreux sont les Algériens qui suivent de près le football africain qui sont soulagés de voir le «dinosaure» Issa Hayatou et ses fidèles «alliés» éjectés de la CAF.

Il est à rappeler que Mourad Mazar a été élu le 28 novembre 2015 à la tête de la FIACS, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire tenue à Genève. Soutenu par la majorité des membres, notamment le président sortant, Mourad Mazar avait battu le Portugais Jose Martinez en recueillant 31 voix contre 8 voix pour ce dernier.

Sonia Baker

Tags:

CAF : les premières nominations du nouveau président Ahmad

Ahmad Ahmad a été élu président de la CAF le 16 mars. D. R.

Ahmad Ahmad a été élu président de la CAF le 16 mars. D. R.

Le nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, a désigné l'Algérien Hedi Hamel comme conseiller en communication et Ludovic Christian Lomotsy en tant que conseiller juridique, a annoncé l'instance dirigeante du football africain. D'autre part, Essam Ahmed, de nationalité égyptienne et jusqu’alors secrétaire général adjoint de la CAF, a été promu, sur décision du président de la CAF, secrétaire général par intérim, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Il remplace le Marocain Hicham El-Amrani qui a démissionné de son poste de secrétaire général après huit ans de service.

Le patron de la CAF a présidé dimanche au siège de l’institution au Caire une réunion avec l’ensemble du personnel. Cette réunion marquait sa prise effective de fonctions après son élection le 16 mars dernier à Addis-Abeba. «La maison vous appartient. La CAF vous appartient. Protégez notre institution. Nous, les politiciens, on ne fait que passer, mais vous, vous êtes appelés à rester. J’ai confiance en vous et je suis convaincu qu’avec vous on pourra réussir et développer un peu plus le football africain», a déclaré le président de la CAF à l’attention du personnel, comme pour fixer un cap.

Le président de la CAF a également présenté au personnel deux membres de son cabinet, notamment son conseiller en communication, Hedi Hamel, et son conseiller juridique, Ludovic Christian Lomotsy. Pour cette première réunion, le président de la CAF était accompagné de deux membres du comité exécutif : Constant Omari Selemani et Kwesi Nyantakyi. Après la réunion avec tout le personnel, le président a entrepris des rencontres sectorielles avec différentes divisions, notamment les finances, les services, les ressources humaines et les compétitions. Ahmad avait été élu président de la CAF le 16 mars dernier à Addis-Abeba en obtenant 34 voix contre 20 à son adversaire, le Camerounais Issa Hayatou.

R. S.

Tags:

 

Articles similaires

Ahmad Ahmad sera le seul candidat face au Camerounais Issa Hayatou. D. R.

Présidence de la CAF : la secrétair...

mar 07, 2017 | 

Les Algériens sont soulagés de voir le «dinosaure» éjecté de la CAF. D. R.

La FIACS se félicite de la chute du...

mar 17, 2017 | 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire